Conseil d'administration

 

Le Comité de Haren a pour buts la promotion et la défense de l’entité de Haren (Bruxelles) et des Harenois.
 
Membres
Est membre du comité chaque Harenois ou ami de Haren qui souscrit aux buts du Comité de Haren.

Conseil d'administration

L'assemblée générale extraordinaire réunie ce 23 juin 2016 a élu en qualité d'administrateurs:

Philippe : Responsable potagers – gestion et médiateur sur les potagers
Emel :
Fabienne : trésorière
Stéphanie : Animatrice et coordinatrice
Jean : Archiviste, expert dossier urbanisme et cartographe
Nathalie : Responsable contacts politique
Laurent : Porteur de parole
Zehra : Secrétaire et Animatrice multimedia


Contacts
Téléphone  : 0499 030901 Laurent Moulin
E-mail  : 
info@1130haren.be
Poste  : 192 rue du pré aux Oies 192, 1130 Haren
Fait à Haren le 23 juin 2016,

Soutien
Soutenir le comité ? contactez nous ou BE15 9730 9479 7730-- 
 
 
Votre Comité de/van Haren

Communiqué de presse : Cop21 : Haren sauvée des eaux !

Inauguration du centre de location de matériel de navigation « Keelbeek-boat ! »
en prévision de l’élévation du niveau des mers et de l’inondation de la Belgique

 

Les négociations internationales sur le climat de la COP21 viennent de s'achever à Paris. Les objectifs de l'accord sont apparemment ambitieux. Cet accord mérite donc que nous lui donnions chacun un coup de pousse selon nos moyens. C'est bien l'intention d'un groupe d'Harenois et d'amis du Keelbeek au nord de Bruxelles.

  1. L’amer constat que la mer monte

Ecoutons un enfant de 7 ans qui le sait bien mais ne trouve pas les oreilles de nos dirigeants ultraqualifiés et supraintelligents pour l’écouter : « papa l’air sent pas bon, il y a trop de pollution, les ours blancs ils fondent, est-ce que tu crois vraiment que les gens avec des cravates qui veulent être encore plus riches ils vont décider d’arrêter les voitures et de laisser le charbon et le pétrole sous la terre ? ».

L’abyssale responsabilité de nos responsables qui seront tout de même traduits au tribunal de nos enfants étant ce qu’elle est, les citoyens Harenois et leurs amis ont décidé de prendre les devants. D’autres spécialistes à cravates ont fait des calculs très compliqués pour savoir ce que cela fait de bousiller la nature. Sans pouvoir garantir une fiabilité certaines à leurs résultats puisque l’on n’a jamais essayé la destruction à ce point, ils tombent d’accord pour dire qu’à cette vitesse, d’ici la fin du siècle la mer aura monté de 5 mètres1. Soit, en image2 :

Où il apparaît que Haren sera la partie Bruxelloise la plus proche du bord de mer à la fin du siècle.
Son statut garanti de future plage de la capitale européenne l’oblige.

  1. Keelbeek-boat !, une solution écofriendly à la crise climatique

 

 

Mus par un sentiment de responsabilité, les Harenois et leurs amis ont par conséquent décidé de lancer une opération visionnaire, proactive et durable dans le but de transformer la crise climatique en opportunité compatible avec une économie responsable, tout en offrant à la participation citoyenne une alternative positive basée sur un scénario win-win-oui-oui.

Considérant le projet de mégaprison insubmersible qui enfermera 1.190 personnes sous le niveau des eaux, sauf pour les derniers étages des tours qui pourront être réservés aux détenus VIP, les Harenois et leurs amis ont pris l’initiative d’inclure leur solution climatique dans ce contexte carcéral, de manière à garantir le caractère social de leur initiative positive.

Rassemblés ce jour lors d’une inauguration festive, les citoyens responsables ont eu le plaisir de présenter à la presse internationale la coopérative « KEELBEEK-BOAT ! », la PREMIERE STATION DE LOCATION DE BATEAUX MARITIMES BRUXELLOIS, dont le slogan est « Keelbeek-boatez-vous la vie ! » Des options pour les premières locations et des coupons de fidélité ont été proposés aux premiers clients, bien conscients de la volonté politique de laisser la mer libre de monter jusqu’à Haren. Avec « Keelbeek-boat », Bruxelles est prête pour le réchauffement climatique.

Les bateaux seront accessibles à la location à des prix démocratiques, des forfaits sociaux sont prévus pour les familles des détenus de la mégaprison et gratuit pour les enfants de moins de 7 ans non-accompagnés. Outre son activité de location de bateaux, la coopérative proposera également la location de matériel de plongée (masques et palmes) et de pêche (épuisette, pour les crabes), de sorte que les visiteurs des détenus puissent assurer leur autonomie en attendant leurs visites. Des Partenariats-Publics-Privés doivent encore être développés en ce sens avec Keelbeek-Boat ! selon un scénario win-win-oui-oui.

 

  1. Keelbeek-boat !, c’est aussi la solidarité avec les réfugiés climatiques flamands, une solidarité placée sous le signe de la sécurité

La montée des mers, c’est aussi le rétrécissement du plat pays et l’arrivée massive de nos amis flamands qui n’auront pas d’endroit où aller. Keelbeek-boat ! est solidaire et proposera bien entendu un tarif d’abonnement pour tous les réfugiés climatiques flamands, de sorte qu’ils soient sauvés des eaux à Haren. Le bateau à rames, moyen de transport écologique qui a passé l’épreuve des siècles, leur permettra sans nul doute de rendre visite à leurs familles pour ceux qui resteront habiter les dernières terres non-immergées de Flandres, ou à réaliser des pèlerinages mémoriels en embarcation au-dessus de leurs anciennes villes englouties. Tout en développant leur santé et leur condition physique de manière à économiser sur les dépenses de soins de santé qui grèvent notre budget, Keelbeek-boat ! constituera donc en outre un trait d’union entre la capitale de la Belgique et les restes de la Flandre, trait d’union géographique aussi bien que symbolique (des kayaks jaunes seront disponibles à la location dès que la mer aura submergé Anvers).

Initiative responsable, Keelbeek-boat ! tient à assurer une sécurité totale aux ressortissants de Bruxelles, qui ne pourra pas accueillir toute la misère du monde. C’est pourquoi d’ores et déjà des portiques de sécurité ont été installés à l’entrée du site. Ils seront en phase test jusqu’à la montée des eaux et seront alors parfaitement opérationnels. Si le devoir d’accueil de nos amis flamands est imprescriptible et garanti par la convention de Genève à laquelle nous ne comptons pas déroger (Genève étant situé à une altitude de 373,6 mètre au-dessus du niveau de la mer), la sécurité de nos concitoyens est une priorité intangible. Les portiques seront donc doublés de passeports biométriques étanches et de dispositifs policiers suffisants et adéquats.

Interrogé par CNNN, le représentant de Keelbeek-boat ! a résumé l’ambiance de l’inauguration : « Bienvenue à tous, Keelbeek-boatez-vous la vie ! »

Contact Keelbeek-boat ! : 0488 200 175

*

Nota Bene : Cette action ludicomique a pour but d’attirer l’attention sur le danger majeur que représente l’inertie face au changement climatique, depuis le Keelbeek à Haren où le gouvernement veut détruire 19 Ha de terres arables pour y construire la plus grosse prison du pays. Si l’humanité dans son ensemble ne réagit par fortement et rapidement en ramenant son mode de production et de consommation à des seuils écologiquement soutenables, la planète terre se transformera en champs de bataille avant de devenir inhabitable dans de vastes régions. La Belgique, pays côtier proche de l’altitude 0, sera de plus en plus significativement touchée, notamment par l’élévation du niveau des mers.

Par ailleurs, cette action dénonce joyeusement la politique des gouvernements successifs, qui consacrent des moyens toujours plus important à des mesures sécuritaires au détriment des politiques organisant la descente énergétique et climatique de manière juste. L’actuelle « crise des réfugiés » a été notamment provoquée par le réchauffement climatique qui a provoqué une sécheresse inédite en Syrie, déplaçant des millions de personnes, et par les guerres occidentales d’invasion en Irak, Lybie et Syrie où le pétrole est abondant. Daesh est né de ces conflits et dérèglements. En réponse à ces crises, le gouvernement actuel entretient et aggrave la logique sécuritaire qui fait diversion des causes véritables des problèmes auxquels nous sommes confrontés.

Cette logique toxique trouve une expression particulièrement délirante dans le projet de mégaprison de Haren, qui ruinerait la justice avec son cout supérieur à 3 milliards d’euros sur 25 ans, ne réglerait le problème de la surpopulation carcérale, et détruirait 19 Ha de biodiversité rare. Heureusement, les Harenois et leurs amis prennent les devants en bateaux à rame et, le gouvernement faillissant à sa mission de protection des citoyens, garantissent d’ores-et-déjà des solutions de solidarité, de mobilité et de santé aux futurs réfugiés climatiques flamands, tout comme aux futurs détenus de la mégaprison insubmersible de Haren (qui ne doit pas voir le jour).

1https://www.ipcc.ch/publications_and_data/ar4/wg1/fr/faq-5-1.html Note: les scénarios établis par le GIECC dans ses derniers rapports se sont systématiquement révélés en-dessous de la réalité.

2Carte réalisée par FloodMap.net sur base de données de la NASA.

Connexion - Aanmelden

Recherche

Newsletter